n
Date du jour :

Aujourd'hui 307

Hier 625

Semaine 4362

Mois 9879

Total 297287

La CEA et ses partenaires examinent la 11ème édition du rapport sur l’état de l'intégration régionale en Afrique à Douala

juin 21, 2024 0 306

Douala, 20 juin 2024 (CEA) - La Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), en collaboration avec la Commission de l'Union africaine (CUA) et la Banque africaine de développement (BAD) organisent une réunion du Groupe d'experts (RGE) à Douala, au Cameroun, du 20 au 22 juin 2024, pour passer en revue la onzième édition du rapport sur l'évaluation de l'intégration régionale en Afrique (ARIA-11).

Cette publication phare sur l’intégration régionale en Afrique a pour thème "Réaliser les objectifs de la Communauté économique africaine : Vers une union douanière continentale et un marché commun".

Le rapport ARIA-11 évalue les progrès de l'Afrique vers ses objectifs d'intégration, en particulier depuis la mise en œuvre de la ZLECAf. Il examine les conditions nécessaires à l'établissement d'une union douanière continentale et d'un marché commun tels qu'envisagés dans le traité d'Abuja et l'accord ZLECAf. ARIA-11 examine également les expériences des communautés économiques régionales (CER) et la manière dont elles peuvent contribuer aux efforts d'intégration continentale.

La CEA, en partenariat avec les principales institutions africaines, s'est engagée à faire progresser le programme d'intégration de l'Afrique. Cette réunion est une étape cruciale vers la réalisation de la vision d'un continent africain uni et économiquement robuste.

Cette réunion d'experts vise donc à : (1) examiner les projets de chapitres d'ARIA-11 qui se concentrent sur l'amélioration de la cohérence, de la solidité méthodologique et de la robustesse des données et des recommandations dans le projet de rapport ; (2) s'engager avec les CER et d'autres parties prenantes sur le contenu, les conclusions et les recommandations du rapport ; et (3) recueillir des informations précieuses, des données et des commentaires des CER, des institutions régionales et des participants afin de finaliser l'étude.

À la fin du processus, le contenu et la pertinence des conclusions et des recommandations devraient être renforcés, leur faisabilité et leur applicabilité assurées. Toute chose qui permettra de faire progresser la ZLECAf et d'ouvrir la voie à l'union douanière et au marché commun.

Des représentants des CER, de la CUA, du secrétariat de la ZLECAf, de la BAD, d'Afreximbank, de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), du monde universitaire, de la société civile et du secteur privé participeront à cet examen.

Depuis la fin des années 1950, l'intégration régionale a été une pierre angulaire du développement de l'Afrique, visant à surmonter la fragmentation des marchés héritée de l'ère coloniale. La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), adoptée en 2018 dans le cadre de l'Agenda 2063, est une initiative clé pour accélérer l'intégration économique de l'Afrique. Bien que la ZLECAf représente un écart important par rapport à la feuille de route décrite dans le Traité d'Abuja, elle facilite la réalisation de ses objectifs fondamentaux, notamment l'établissement d'une union douanière continentale et d'un marché commun.

 

-FIN-

Last modified on vendredi, 21 juin 2024 15:01

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires