Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 243 / Hier = 518 / Cette semaine = 1281 / Ce mois = 11169 / Total = 3887947

mercredi, 25 novembre 2020 21:10

CEA/SRO-WA : Fin de la réunion du Groupe de réflexion et d'experts 2020, plusieurs recommandations formulées

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Bakary DOSSO Bakary DOSSO

La réunion du groupe de réflexion et d'experts 2020 a pris fin ce 25 novembre en visioconférence autour du thème « Économie générationnelle et transformation structurelle à l'ère COVID-19 en Afrique de l'Ouest ».

 

Cette rencontre avec environ 150 participants, organisée par le Bureau sous-régional de la Commission Economique pour l'Afrique de l'Ouest (CEA/SRO-WA), a permis aux experts africains d'explorer le lien entre la dynamique de la population et le développement durable et d'identifier les moyens d'aligner les changements de population en Afrique de l'Ouest avec les objectifs de développement durable.

La croissance démographique en Afrique de l'Ouest, est estimée à 2,6 % en 2020, soit plus du double de la moyenne mondiale qui est de 1,04 %.  Bien qu'il y ait eu un déclin constant de la croissance démographique en Afrique de l'Ouest, en partie expliqué par la réduction des taux de fécondité, les progrès sont encore lents par rapport à d'autres régions et sous-régions du monde.

Selon les experts « Tous les pays n’arriveront pas à capter l’atteinte du dividende démographique en Afrique de l’ouest ».

La crise de coronavirus a aggravé les défis liés à la dynamique démographique en Afrique de l'Ouest, dans la réalisation de l'agenda de 2030 pour le développement durable et de l'agenda de 2063.

A cet effet, plusieurs recommandations ont été faites notamment le renforcement des institutions étatiques à engager les transformations structurelles de la démographie, la transition de politique de fécondité, le développement des centres de dividende démographique, la mise en place d’un bureau de diffusion des données de qualité statistiques sur la démographique, le renforcement des synergies entre les think tanks et les Etats pour faciliter la capture du dividende démographique en Afrique de l'ouest.

Sadou  DOUMBO,  Directeur  Général  de  l’Observatoire  national  du  Dividende démographique – Mali et  Pr.  Latif  DRAMANI,  Coordinateur  du  Centre  régional  d’excellence  en  Economie Générationnelle (CREG) proposent pour réaliser ces performances et améliorer les conditions de vie des populations d’accroitre l’efficacité  du  budget  en  renforçant  les interrelations entre  planifications stratégiques du Cadre  stratégique  pour  la  relance  économique  et  le

développement durable (CREDD) et processus budgétaires, d’investir massivement dans le capital humain en tenant compte de la dynamique et de la structure démographique pour favoriser une transition démographique rapide et une contribution plus grande des femmes et des jeunes à la couverture de la dépendance économique, d’étendre les programmes de protection sociale et de résilience face aux chocs, de rationaliser les dépenses en particulier dans la fonction « Institutions ». 

« Il y a une  nécessité  d’investir  plus  dans  les  domaines  de l’autonomisation en particulier des femmes et des jeunes pour améliorer la couverture de la dépendance économique, dans le développement économique régional en vue de réduire les inégalités spatiales et le niveau de polarisation de la capitale et enfin, dans les domaines de l’éducation et de la santé pour renforcer le capital humain », a dit Sadou  DOUMBO,  Directeur  Général  de  l’Observatoire  national  du  Dividende démographique Mali.

« La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) 45 ans de promotion de l’intégration régionale », ce thème a valablement permis aux participants d’analyser la convergence réelle des économies des pays de l’Afrique de l’ouest.

« 45 ans d’efforts d’intégration économique ne se sont pas traduits en une convergence réelle des économies de la CEDEAO. Seulement sept(7) pays ont des PIB réel par tête plus faibles en 2018 comparativement à 1975 », a fait savoir le Directeur PI et Chef de la section Dynamiques Démographiques pour le Développement (DDD) du Bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la CEA, Bakary DOSSO.

Les experts recommandent en Afrique de l’Ouest, le suivi de l’intégration régionale qui devrait prendre en compte les critères relatifs à la convergence réelle, la communauté des chercheurs, la CEDEAO et les pays devraient apporter une attention à l’élaboration d’indicateurs SMART pour le suivi de la convergence réelle notamment les indicateurs d’économie générationnelle, l’atteinte des objectifs de développement des pays nécessite qu’une attention particulière soit portée à la gouvernance.

Pour atteindre une croissance économique dans l’espace CEDEAO, la gouvernance dans plusieurs pays devrait passer par un changement de mentalité, d’un investissement dans une éducation de qualité des jeunes, porteurs d’une compétence productive.

Lu 565 fois Dernière modification le mercredi, 25 novembre 2020 21:29

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.