Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 340 / Hier = 426 / Cette semaine = 1966 / Ce mois = 6451 / Total = 3971435

mercredi, 12 janvier 2022 20:36

Crise malienne: Kako Nubukpo, Laurent Gbagbo et Alpha Blondy condamnent les sanctions prises par la CEDEAO

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont sanctionné, au cours d’une session extraordinaire le dimanche 9 janvier 2022, la junte militaire au pouvoir pour refus de présenter un chronogramme des élections en février prochain.

 

Depuis, des avis divers se font entendre sur le continent et à l’international.

Le Commissaire du Togo à l’UEMOA, l’Economiste Kako Nubukpo vient d’aporter son soutien au peuple malien.

« Au peuple souverain Malien je souhaite apporter tout mon soutien et ma solidarité. L’ouvrage publié en 2016 : « Sortir l’Afrique de la servitude monétaire : à qui profite le franc CFA ? », a planté le décor du chantage inhérent au système CFA », lit-on sur sa page twitter.

Alpha Blondy, l’artiste de la chanson reggae ivoirien s'est tout simplement "fourvoyé" en s'attaquant de la sorte à l'institution sous-régionale. "Où était la CEDEAO quand Ouattara briguait un troisième mandat ?"

Après la réaction de Alpha Blondy, c’est le tour de Laurent Gbagbo, l’ex président de la Côte d’ivoire, qui n’a pas voulu garder le silence sur la situation que vit le pouvoir de de transition malienne.

« Il y en a qui regarde un chef d’Etat aux prises avec des forces étrangères et ils rient. Il faut leur dire que c’est comme ça qu’on a colonisé l’Afrique. Quand le colonisateur arrivait, il attaquait une tribu, l’autre tribu riait disant nous, on n’est pas concerné. Mais quand on a fini avec la tribu A on passe à la tribu B. La tribu B, quand on la mate, la tribu C dit nous on n’est pas concernés, etc. », a ironisé Gbagbo lors d’une rencontre à Abidjan ce mardi.

“Donc ce qui arrive à Gbagbo arrive potentiellement à tous les chefs d’État africains. Ils n’ont pas aidé Patrice Lumumba en 1960, mais ils ont tous subi le sort de Lumumba”, a-t-il ajouté.

Dans un communiqué rendu public le 11 janvier 2022, le parti de l’ancien fondateur du Front populaire ivoirien assure se tenir “fermement aux côtés du peuple frère du Mali à qui il exprime toute sa solidarité”, indique le Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI).

Lu 255 fois Dernière modification le mercredi, 12 janvier 2022 20:50

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.